1-800-517-8533 | info@dev.bioalert.ca | Formerly SPI Bio Inc. | Anciennement SPI Bio Inc.

Multidisciplinaire et au MBA, le Défi Écotech ne cesse de se réinventer!

Pour la 1e fois en septembre dernier, la compétition étudiante a pris la forme d’un cas d’étude dans le cadre du microprogramme « Innovation technologique et commercialisation » conjoint entre le MBA de HEC Montréal et de Polytechnique Montréal. Grâce à un partenariat entre ces universités, Sherbrooke Innopole et Écotech Québec, 15 étudiants ont conseillé SPI Bio, une entreprise de technologies propres sherbrookoise, sur sa stratégie de commercialisation. 

Comment convaincre mon client que ma solution est rentable ? Quelles sont les sources de financement adaptées à mon offre ? Quel marché devrais-je cibler ? Selon le Panorama des Cleantech au Québec, EY, 2018,les obstacles les plus importants auxquels les entreprises de technologies propres font face sont le financement et l’accès au marché. C’est dans ce contexte qu’Écotech Québec a créé il y 5 ans le Défi Écotech, dont l’objectif est de permettre à une entreprise de trouver des réponses à ces questions réelles, en invitant des étudiants à leur proposer des pistes de solutions.

Myriam Bélisle, Directrice, Services aux entreprises – Technologies propres de Sherbrooke Innopole et membre du chantier Compétences et Talents d’Écotech Québec, a su repérer un cours parfaitement adapté à la tenue du Défi : le microprogramme « Innovation technologique et commercialisation », soit une quinzaine d’étudiants ingénieurs, scientifiques et gestionnaires, dirigée par Mme Isabelle Deschamps, Professeure associée. Le Défi Écotech devient alors un projet de cours que Mme Deschamps définira comme une «fantastique occasion d’apprentissage pour [les] étudiants, et une possibilité d’innover dans nos méthodes pédagogiques».

Étienne Lemieux, président et cofondateur de SPI Bio, qui développe et commercialise des solutions de contrôle pour minimiser les risques et les coûts associés à la contamination de légionelle, a été impressionné par la qualité des présentations. «Je crois qu’on va avoir des discussions intéressantes pour l’implantation de certaines des stratégies proposées». «Encore un gros merci des efforts que vous avez mis dans la réalisation des travaux. Vous avez une très belle cohorte, des gens brillants qui feront la fierté du programme, j’en suis convaincu», exprimaient M. Lemieux et Mme Bélisle.

Article trouvé dans: https://ecotechquebec.com/ecominute/article/2018/11/multidisciplinaire-et-au-mba-le-defi-ecotech-ne-cesse-de-se-reinventer/?fbclid=IwAR28yqIpQhRGjn3XdIgcyKOo9xCx-KU8cYCsHFoNBhqZKmbf4XvPPx-JbMY

0 Comments

Comments are closed